Baye Niass Extrait ziar 1974: “Je ne suis pas le Seigneur mais vous Le recherchez à travers ma personne…”.

0
543

Vous êtes venus ici en guise de ziar.
Mais ce ziar ne m’appartient pas, moi je sais bien que votre unique destination c’est vers votre Seigneur.

Je ne suis pas le Seigneur mais vous Le recherchez à travers ma personne.
Et ce qui l’explique, est que vous avez fait ce ziar ces trois années précédentes à mon absence.
Donc si c’était à cause de moi que vous êtes venus ici, si vous ne m’y trouviez pas, vous alliez rentré chez vous.

Mais Celui que vous avez trouvé ici présent lors de mon absence, qu’Il soit encore présent ici à ma présence effective ou bien qu’Il soit beaucoup plus présent.

Le Seigneur, sa présence n’est pas plus effective dans un espace par rapport à un autre espace.
Cependant, ces manifestations peuvent être beaucoup plus apparentes sur des choses par rapport à d’autres.

Un jour, un disciple était parvenu à la connaissance de son Seigneur.
On lui demanda pourquoi ne vas-tu plus jamais chez ton guide?
Il répondit, si j’ai déjà vu le Seigneur alors qu’est ce que je vais aller faire chez le guide religieux?
Quand le guide entendit cela, il dit:« s’il me voit une fois, cela est meilleur pour lui qu’il voit le Seigneur mille fois».

C’est le Seigneur que l’on voit à travers toutes choses.

Il peut se manifester sur ce manguier, Il peut se manifester sur ce minaret, Il peut se manifester sur ce boeuf, Il peut se manifester sur cette chévre,( Baye avait sous ses yeux ces choses dont il vient de citer en guise d’exemple).
Il peut aussi se manifester à travers ma personne, moi qui vous parle.

Vous savez bien que ces manifestations ne sont pas les mêmes.

Ainsi quand vous êtiez venus en guise de ziar et que vous n’y m’aviez pas trouvé, vous aviez trouvé le Seigneur.
Et lorsque vous m’avez trouvez aussi ici présent aujourd’hui, je ne suis pas là, c’est Dieu uniquement qui est là.

Donc, puisse Allah agréer ce ziar, comme Il a accépté les ziars précédents.
Il n’y a aucun doute que les ziars précédents ont été agrées car c’est le Seigneur seulement qui était la cause…

Cheikh Ibrahima Niass (extrait ziar 1974).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici